Incident diplomatique entre la France et l’Italie propos de la question migratoire

Incident diplomatique entre la France et l’Italie  propos de la question migratoire


Incident diplomatique entre la France et lItalie propos de la question migratoire

 

Le dossier de la migration irrégulière ne cesse de faire couler de l’encre. Il est à l’origine d’un incident diplomatique entre l’Italie et la France.

 

En effet, le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin, invité jeudi 4 mai 2023 dans l’émission des “Grandes Gueules” sur la radio RMC, s’est attaqué à la Première ministre italienne, Giorgia Meloni

« Mme Meloni, gouvernement d’extrême droite choisi par les amis de Mme Le Pen, est incapable de régler les problèmes migratoires sur lesquels elle a été élue », a-t-il soutenu. Et d’ajouter : « La vérité, c’est qu’il y a en Tunisie (…) une situation politique qui fait que beaucoup d’enfants notamment remontent par l’Italie et que l’Italie est incapable (…) de gérer cette pression migratoire ».

 

 

Face à ces propos, la réaction italienne ne s’est pas fait attendre. Ainsi, le vice-président du Conseil des ministres et ministre italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Antonio Tajani a annulé son voyage à Paris prévue ce jeudi soir. Il devait s’entretenir avec son homologue française lors d’une entrevue  programmée de longue date.

« Je n’irai pas à Paris pour la rencontre prévue avec la ministre Colonna. Les offenses du ministre Gérald Darmanin envers le gouvernement et l’Italie sont inacceptables. Ce n’est pas dans cet esprit qu’il faut relever les défis européens communs », a-t-il écrit dans un tweet.

 

 

Suite à cela, le Quai d’Orsay a publié un communiqué où il a indiqué : « La relation entre la France et l’Italie est fondée sur le respect mutuel, entre nos deux pays et entre leurs dirigeants. C’est l’esprit du Traité du Quirinal.

C’est également dans un esprit de solidarité que le gouvernement français souhaite travailler avec l’Italie pour faire face au défi commun que représente la hausse rapide des flux migratoires, en particulier en provenance de Méditerranée centrale.

Cette question doit être traitée par l’ensemble des États membres, en gardant à l’esprit que nous ne pourrons réussir et être efficaces que dans la concertation et un dialogue apaisé.

La dimension extérieure des migrations, qui implique notamment de renforcer étroitement la coopération avec les pays d’origine ou de transit des migrants, est l’un des piliers de la stratégie européenne et fait l’objet d’échanges entre les gouvernements français et italien, notamment entre les deux ministres des Affaires étrangères ».

 

Notons que la chef de la diplomatie française Catherine Colonna devait rencontrer son homologue italien pour évoquer « la totalité des aspects de la relation bilatérale, y compris les aspects migratoires », ont rapporté les médias français.

 

I.N

Related Articles