ETIAS: Une mise en place repoussée au printemps 2025 ?

ETIAS: Une mise en place repoussée au printemps 2025 ?

Tout d’abord l’ETIAS a une visée plus sécuritaire que touristique.

Les objectifs de son instauration sont multiples, comme nous vous le présentions l’année passée, à savoir la diminution des temps de procédure et de demande, une meilleure gestion des frontières des pays de l’UE, une réduction du crime et du terrorisme, puis une diminution des migrations illégales…

Pour établir ce nouvel outil, l’Europe s’est inspirée du système mis en place par les USA.

L’ETIAS se veut simple et efficace. Comme la plupart des autorisations d’entrée sur un territoire, le voyageur devra remplir le formulaire de demande en ligne, payer les frais et soumettre sa demande aux autorités compétentes.

La vérification se fera électroniquement dans un premier temps. Si la demande est correcte, elle sera approuvée en quelques minutes,” comme nous vous l’expliquions dans un précédent article.

Indispensable pour se rendre dans les 30 Etats membres de l’espace Schengen élargi, le voyageur devra s’acquitter d’une taxe de 7 euros. A contrario, l’ESTA est facturée 21 dollars (environ 20 euros) et n’est valable que 2 ans.

Un montant qui ne sera pas demandé aux ressortissants, de la soixante de pays concernés (liste consultable en cliquant ici) par l’exemption de visa, âgés de moins de 18 ans et plus de 70 ans.

De plus, les membres de famille de citoyens européens ou de ressortissants de pays tiers disposant du droit de circuler librement dans l’Union européenne ne devront pas s’acquitter de cette taxe.

Related Articles